2015 restera, à plusieurs égards, une « annus horribilis » sur le front du football camerounais. Nous avons failli à tous les niveaux. Sur le terrain et sur le papier. La chance qui nous a été donnée de revamper un système largement décrédibilisé a été gâchée, sacrifiée à l’autel d’appétits interlopes et de petits arrangements au sein d’une camarilla de petits esprits, sapée par la palinodie toute camerounaise face à l’effort, à la préservation de l’intérêt du plus grand nombre, à la recherche de l’innovation. Nous avons régressé partout.

Le ministre Pierre Bidoung Mpkwatt a pris parti ce mercredi dans le combat acharnée que se livrent le groupe de Tombi A Roko Sidiki et celui de (...)
L’Avocat de la Fecafoot n’actionne pas encore le bon bouton. La CCA lui a indiqué le chemin à suivre. Le bon chemin. Ne confond-il pas le (...)
Ce n’est pas uniquement parce que je me méfie des gens qui portent des noms à particules que je vais battre froid à une personnalité enfin élue selon (...)
Le peuple camerounais, interpellé, vous répond. En premier lieu, à son grand étonnement, il se retrouve en face de comptables et de pique-sous, lui (...)
J’ai été assez troublé à la lecture du droit de réponse écrit de Rainbow FC, par la voix de son jeune vice-président exécutif Alex Morfaw. Peut-être n’a (...)
La rumeur veut que les femmes qui ont joué au ballon pendant une compétition internationale au Canada refusent les primes que l’État du Cameroun, au (...)
Nous, citoyens de République cacaoyère du Cameroun, nous sommes subitement passionnés récemment par notre équipe nationale de football. On aime tuer (...)
The Bible commands clearly, in no uncertain terms, to “enjoy a woman all the days of your life of vanity”. My take on this overrated adventure of (...)
What most people do not know about Valentin Mbarga is that we used to call him Kazadi, the famed Zaire goalkeeper of the early 70s. Like all of (...)

0 | 9 | 18 | 27 | 36 | 45 | 54 | 63 | 72 | ... | 90

La Chronique de Léon