Les Lions Indomptables foulent le sol béninois

Camfoot.com / Jisports.com

Cotonou, 03 Juin 2005 - Les Lions indomptables du Cameroun ont foulé le sol béninois le jeudi 2 juin 2005 aux alentours de 20H25mn en provenance de Paris via Douala, à bord d’un vol de la compagnie Cameroun Airlines. Accueillis par une forte délégation d’officiels béninois et par une forte colonie camerounaise résidant au Bénin, la délégation Camerounaise conduite par le Ministre des Sports comprenait entre autres, les dix huit (18) Lions, les membres de l’encadrement technique.

Le 4 juin 2005
commentaires

Habillés en couleurs nationales, les Lions indomptables ont été ovationnés par plus de 200 supporters qui arboraient des tee-shirts sur lesquels on pouvait lire « ALLEZ LES LIONS INDOMPTABLES ». Tour à tour, Geremi Njitap, Pierre Womé, Eric Djemba et leurs coéquipiers ont été ovationnés par la foule. Les autres comme Rudolph Douala, Guy Feutchine et Benoît Angbwa se sont volontiers contentés de quelques cris et de tapes amicales. Les vieux briscards Rigobert Song, Geremi Njitap, la star Samuel Etoo’ fils, le gardien de but Idriss Carlos Kameni et le remuant Pius Ndieffi ont dû faire le forcing avant de se frayer un passage au milieu des nombreux fans qui contenaient à peine leur émotion. Même l’ancien international Patrick Mboma n’a pu échapper à la sympathie de ses admirateurs qui se sont offerts le luxe de lui caresser le crâne.

Les membres de l’encadrement technique à l’instar de Artur Jorge affichaient, eux, une sérénité sans faille. C’est dans cette atmosphère de joie que le plus célèbre des supporters Camerounais Ngando Piquet déclare que ce match de l’amitié devrait permettre au Cameroun de revenir à un point de la Côte d’Ivoire au soir de la 7ème journée des éliminatoires combinés Can/Mondial 2006.

Prudence oblige, Eric Djemba Djemba sociétaire de Aston Villa en première ligue anglaise, affirme que le Bénin n’étant pas une petite équipe, il ne faudra pas la sous-estimer , avant d’ajouter que les Lions indomptables vont se battre pour arracher les trois points de la victoire.

Une correspondance spéciale de René José SAGBO, à Cotonou


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon