Barrages Ouest

La finale s’achève (encore) dans la confusion

Camfoot

L’on a frôlé le pire ce dimanche 1er novembre 2015 au stade municipal de Bafoussam Bamendzi lors de la finale (reprogrammée) des barrages de la ligue régionale de football de l’Ouest, mettant aux prises As Menoua à Renaissance Fc du Noun. Les tensions perceptibles durant la rencontre s’enveniment lorsqu’au terme du temps règlementaire, le quatrième arbitre annonce quatre minutes de temps additionnel. Des cris de contestation éclatent dans les gradins.

Le 2 novembre 2015
commentaires

Et, une meute de supporters bravent les grilles et se retrouvent sur l’aire de jeu. D’autres vont suivre. Progressivement, les tribunes se vident, l’aire de jeu elle, s’emplit. La police qui tentait de freiner cette invasion se focalise à la protection des acteurs ; notamment les joueurs et les arbitres agglutiné sur leurs bancs de touche respectifs. Mais les supporters que l’on soupçonne d’être ceux de Renaissance du Noun sont ivres de colère. Gourdins entre main, certains menacent tous ceux ne partagent pas leur avis. Les journalistes qui tentent de faire des images sont inscrits parmi les cibles. Pendant ce temps, les autres s’en prennent au pauvre vieux stade Bamendzi. Des piliers en bois sont cassés pour servir de gourdins, les parpaings et mortier durci, de projectiles. Ainsi que les chaises installées sur la tribune d’honneur. Même le matériel de sonorisation n’est épargné. C’est un branle-bas total ; un sauve qui peut. Le secrétaire général des services du gouverneur de la région de l’Ouest qui présidait la finale trouve une faille pour fondre dans la nature. Tout comme les responsables de la ligue régionale de football de l’Ouest. Evacués manu militari du stade, ces fous du foot continuent de l’extérieur à lancer les projectiles. Entretemps, la police anti-émeute peaufine sa stratégie. Après peiné à évacuer le stade, elle va utiliser du gaz lacrymogène pour disperser les alentours du stade.

JPEG - 278.8 ko

JPEG - 261.4 ko

La raison des tensions, ce sont les critiques contre l’arbitrage de la rencontre. En effet, les supporters de Renaissance du Noun pensent que les hommes en noir n’ont pas joué leur partition selon les règles de l’art. Mais plutôt, d’avoir favorisé As Menoua. La goutte d’eau qui semble avoir fait déborder le vase, ce sont les quatre minutes de temps additionnel brandis par le quatrième arbitre. Ce temps, crient les supporters de Renaissance, sont minables. Car estiment-ils, il en fallait au moins dix. D’autant plus ajoutent ces supporters, que le portier de As Menoua a lui seul, consommé cinq minutes de perte de temps.

JPEG - 321.2 ko

As Menoua, champion

Lorsque déclenchent les émeutes, le club du département de la Menoua domine son adversaire (2-1). La première réalisation intervenue à la demi-heure de jeu, porte la griffe de Mebong. Mais Renaissance remettra les pendules à l’heure peu avant la fin de la première période, sur un but de Ayissi Abéga (1-1, 44ème). Après une seconde manche âpre, Pavel Njoumekou viendra sceller la victoire des bleu et rouge de la Menoua (2-1, 83ème). Cette victoire offre à cette équipe le titre de champion de la région de l’Ouest. Elle prendra part au tournoi zonal d’accession en Ligue 2 la saison prochaine.
Déjà programmée dimanche 25 octobre dernier, la finale des barrages de la ligue de football de l’Ouest s’était achevée en queue de poisson, à cause de la pénombre. Les deux équipes étaient à égalité (3-3).

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 3 novembre 2015 à 07:45, par omar En réponse à : La finale s’achève (encore) dans la confusion

    C’est très dangereux de vouloir tribaliser la situation. Camfoot devrait retirer les messages qui vont dans ce sens car les conséquences d’un éventuel débordement sur le terrai tribal peuvent être incalculable.

    Pour ceux qui ne le savent pas, ces débordements ont leur origine dans le climat sociopolitique du Noun et nulle part ailleurs. Renaissance du Noun est le club contrôlé par le camp d’Adamou Ndam Njoya qui domine la scène politique du département depuis 25 ans. Fédéral du Noun est contrôlé par le camp du Sultan qui est politiquement opposé à l’autre camp. Il y a une schizophrénie collective dans ce département qui fait qu’il y a une lutte à mort entre les deux camps. Renaissance crie à l’injustice car elle pense être victime de son positionnement politique...

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2015 à 07:28, par tchoaris2001 En réponse à : La finale s’achève (encore) dans la confusion

    Bonjour chers frères et chères soeurs
    J’avais depuis la semaine passée prédit ceci, que les organisateurs de cette compétitions devraient renforcer la sécurité, mais ce qui m’écœure le plus c’est les supporters de renaissance du noun qui n’ont aucun respect pour les autorités notamment le SG de la région représentant personnel de Mr le Gouverneur de la région de l’ouest
    Vivement que la sanction soit extrême pour toute l’équipe du noun toute entière avec supporter y compris et sans exception ( voir même la suspension pour 5 ans de toutes activités sportives organisée par la ligue.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2015 à 22:56, par Appolyn Shamphort En réponse à : La finale s’achève (encore) dans la confusion

    heureusement que le club de ce genre de fans ne fait pas long feu !

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2015 à 17:31, par primox En réponse à : La finale s’achève (encore) dans la confusion

    De tel comportement n, honore pas un championat professionel.
    Les supporteurs, eux aussi. Au football, on joue pour gagner ; mais, on peut bien aussi perdre et accepter la defaite pour mieux se corriger demain.

    Attendons juste la chambre d, omologation pour le verdict final.

    Courage deja a la qualite du jeu sur le terrain

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2015 à 18:28, par pekass En réponse à : La finale s’achève (encore) dans la confusion

    salut vraiment les bamilekie ont montre que les bamoun ne sont pas bamilekie a jamais
    voici mes questions ?
    pourqoui arrive t on a ce niveau ?
    pourqoui les supporteurs de renaissance se faches ?
    tout a ete programme pour que renaissance reste l informaion est sorte avant le match raison pour laquelle les supporteurs de renaissance étaient préparer...
    vraiment le football camerounais avec la corruption
    je sais une chose comme renaissance est l equipe de l opposition dans le noun suive mon regard...

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2015 à 13:22, par rokosi En réponse à : La finale s’achève (encore) dans la confusion

    LEs mesures de sécurité ont un effet limité dans un stade comme celui de BafoussaM car les installations ne s’y prêtent pas. J’ai assisté à des rencontres dans ce stade et face à des supporter de bamboutos ou d’une équipe du noun décidés les seules mesures efficaces seraient soit de jouer à huis clos (faut savoir ce qui est faisable) , soit de mettre autant d’hommes en tenue que de spectateurs.

    En outre, s’il faut sanctionner les fautifs (en tenant compte du faut que l équipe n’a qu’un contrôle très très limité sur les supporters), faut aussi s assurer que les hommes en tenue ont bien fait leur travail et les sanctionner si besoin est

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches