• Accueil
  • Championnat
  • CDC : Les joueurs de la Panthère du Ndé menacent de boycotter la (...)

CDC : Les joueurs de la Panthère du Ndé menacent de boycotter la finale

Camfoot

L’euphorie de la qualification pour la finale de l’une des plus prestigieuses des compétitions sportives organisées au Cameroun, a été de très courte durée pour les joueurs de la Panthère sportive du Ndé. Selon des informations puisées au sein de la tanière du « Nzui », les primes de qualification promises n’ont jusque-là pas été payées.

Le 11 novembre 2015
commentaires

« Le directeur général qui avait promis de tout régler au terme de la demi-finale retour contre Feutcheu Fc de Djiko, a pris la clé des champs peu avant la fin de la rencontre lorsque la Panthère sportive du Ndé menait sur le score de trois buts à zéro », informe sous cape un proche de cette formation. Bien plus poursuit-il, les primes d’entrainement ne sont plus payées depuis une dizaine de jours. Pire, poursuit-on, les joueurs se sont presque mués en mendiants et d’aucuns sont devenus des sans domicile fixe dans la ville de Bangangté. « Beaucoup de joueurs ont été expulsés de force des domiciles qu’ils occupaient par leurs bailleurs à cause d’un nombre incalculable d’arriérés de loyer », indique notre source. Joint au téléphone, Alexandre Nzia qui se présente comme président de l’association nationale du club des supporters de la Panthère du Ndé, est furieux. « C’est très grave ce que nous voyons en ce moment au sein de la Panthère. Depuis que l’équipe s’est qualifiée pour la finale, leurs problèmes ont plutôt augmenté. Ils n’ont plus de primes et ne survivent que grâce aux collectes que nous faisons. Chaque supporter est obligé de trouver au moins 1000 Fcfa pour les joueurs au terme des entrainements. Parce que les dirigeants ont disparu. Même le soutien moral, ils n’apportent pas », fulmine-t-il.

Confrontés à une préparation dans des conditions infernales de la Coupe du Cameroun, les joueurs de la Panthère sportive du Ndé menaceraient de ne pas prendre part à cette grand-messe du football camerounais, souvent présidée par le président de la République Paul Biya, si l’intégralité de leurs primes et les arriérés de salaire ne sont pas payées.

Gaël Tadj


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches