Samuel Eto’o : "j’ai tout vu, j’ai tout entendu"

Camfoot

Dans un entretien accordé à BBC Afrique, l’ancien capitaine des Lions indomptables du Cameroun annonce les couleurs du grand déballage qu’il a promis au lendemain de la bérézina du Cameroun en Coupe du monde 2014. Même si Samuel Eto’o se retient encore, il ouvre néanmoins une brèche et confie avoir tenter de faire bouger les lignes du temps où il était encore en activité sous la tunique vert-rouge-jaune.

Le 3 novembre 2015
commentaires

"J’ai essayé. J’ai vraiment essayé ! J’ai compris qu’il fallait que je me concentre plutôt à la fin de ma carrière et au début de ma future autre carrière. Moi j’ai décidé de rester à ma place, d’accepter qu’on m’insulte. Mais je connais la vérité, et ça me réjouis. Et je suis d’autant plus heureux parce que si je n’avais pas essayé de changer les choses, je serais très triste parce que je n’aurais pas accompli toute ma mission", a-t-il déclaré.

L’attaquant vedette d’Antalyaspor n’a pas manqué au passage de souligner son sens du patriotisme. "J’ai joué pour notre continent, j’ai joué pour l’un des meilleurs pays en Afrique qui est mon pays, le Cameroun. J’ai défendu le Cameroun corps et âme avec tout l’amour, toute la passion possible, tous les dangers possibles. J’ai essayé autre chose, même si c’est difficile".

Cependant, Eto’o donne à penser qu’il sortira bientôt de son silence, surtout qu’il laisse poindre l’hypothèse de la publication prochaine d’un livre, dans lequel il ferait sans doute son déballage. " Mais quand vous essayez de changer quelque chose pour le bien de tout le monde, et que vous voyez que les autres refusent délibérément de comprendre, alors vous vous dites, vouloir même vous diaboliser. Parce que j’ai tout entendu, j’ai tout vu. Des choses se sont passées de manière incroyable. Mais je garde tout ça pour un jour, si je décidais d’écrire mon livre, apporter ma vérité".

Armel Kenné


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches