LFPC : le mandat de Semengue prorogé jusqu’en avril 2016

Camfoot

Le successeur du Général Pierre Semengue, à la présidence de la Ligue professionnelle de football du Cameroun (LFPC) ne sera pas connu avant l’année prochaine. Il n’y aura plus d’élection en cette fin d’année 2015. Le mandat du président de la Ligue a été prorogé jusqu’au 30 avril 2016.

Le 31 octobre 2015
commentaires

Une décision prise et rendue publique vendredi, par le Comité exécutif de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot).

« Il vaut mieux prendre du temps pour organiser une meilleure élection qui sera mieux contestée à la Ligue. Le Général Semengue ne peut pas organiser les élections parce que la Fécafoot n’a pas encore désigné une Commission de recours », a confié Tombi A Roko. D’après le président de l’instance camerounaise du football, les textes de la LFPC prévoient que les recours lors d’une élection se font à la Fécafoot. Or, « la Fécafoot n’élie pas les membres de cette Commission de recours, mais son Assemblée générale. Et celle-ci est programmée entre fin février et début mars », souligne Tombi A Roko.

Et c’est donc « pour permettre à la LFPC d’organiser un processus électoral qui a tous les instruments de droit » que « nous avons décidé de proroger le mandat provisoire du président jusqu’au 30 avril afin de permettre à l’Assemblée générale de la Fécafoot d’élire les membres de la Commission de recours, avant que le Général Pierre Semengue ne puisse organiser les élections », a ajouté le nouveau patron du football camerounais.Les candidats et potentiels candidats au poste de président de la LFPC ont ainsi sept mois supplémentaires, pour se préparer et convaincre.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches