• Accueil
  • Actualités
  • Erick-Achille Nko’o, analyste politique : « La réaction du ministre Bidoung (...)

Erick-Achille Nko’o, analyste politique : « La réaction du ministre Bidoung Mkpatt est salutaire »

Quotidien Émergence

La situation conflictuelle que traverse la FECAFOOT met suffisamment à nu la mafia qui existe dans la gestion de cette insti- tution footballistique. Depuis plus d’une décennie, les dirigeants qui sont passés à la tête de cette institution n’ont quasiment pas été en harmonie avec l’État. Et la normalisation qui a conduit Tombi à Roko à la présidence de la FECAFOOT semblait être une aubaine pour le gouvernement de contribuer dans une certaine mesure à placer à sa tête un homme qui jouerait en faveur de l’Etat au détriment des autres candidats plus bavards et critiques.

Le 29 novembre 2015
commentaires

Et Tombi à Roko remplissait ces conditions. C’est la raison pour laquelle il semble avoir bénéficié de l’appui du gouvernement. Et le communiqué radio-presse servi par le ministre des sports le 18 novembre dernier montre cette préférence. Bien plus, le gouvernement malgré l’annulation du processus électoral par la chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du comité national olympique et sportif du Cameroun, a décidé de ne pas reprendre cette élection. Et la présence de Tombi à Roko lors du Match Cameroun-Niger en dit long là dessus. Dans une certaine mesure, cela est compréhensible car cette crise a duré deux longues années. Or, le Cameroun est sous pression des préparatifs des deux CAN.

De mon point de vue, tel que c’est parti, c’est un conflit qui pourrait ne jamais se terminer. Et vu sous cet angle, je pense que l’État a le devoir de mettre fin à cette interminable situation. Bien plus, une élection peu crédible à la FECAFOOT, vaut mieux qu’un comité de normalisation qui s’éternise.

Je pense que l’Etat a son calendrier à respecter. Et c’est de l’intérêt de tous les Camerounais que les deux CAN s’organisent dans de bonnes conditions. En plus, je crois que deux ans de conflit à la FECAFOOT, c’est trop. Il faut définitivement fermer cette page sombre mais constructive de la FECAFOOT. Et dire au revoir à ce conflit qui a contribué à ternir l’image de marque du Cameroun sur le plan international. Vu dans ce sens, la réaction du ministre Bidoung Mkpatt est salutaire.

Quelles que soient les voies de re- cours qu’entreprendront les contestataires de cette élection, il est très probable que l’État l’emporte. Et d’ail- leurs, on a vu Tombi à Roko serrer la main du chef de l’État lors de la finale de la coupe du Cameroun 2015 synonyme de sa reconnaissance d’une élection pourtant contestée. Dans tous les cas, les camerounais sont fatigués de voir l’image du Football camerounais écorchée par des rivalités au sein de la FECAFOOT. Mais la vérité est que seule la loi doit triompher.

    • Les articles rattachés


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 30 novembre 2015 à 17:07, par memente12 En réponse à : Erick-Achille Nko’o, analyste politique : « La réaction du ministre Bidoung Mkpatt est salutaire »

    "Bien plus, une élection peu crédible à la FECAFOOT, vaut mieux qu’un comité de normalisation qui s’éternise"
    Il est vraiment difficile de rester indifferent à de tels propos.
    Cher monsieur, je ne sais pas vous vous rendez compte de ce que vous dites publiquement.
    Je vais vous rappeler que la democratie c’est la faculté de s’exprimer librement et le vote est l’un des fondamentaux de la democratie. On vius dit qu’il n’y a pas eu vraissemblablement election à la FECAFOOT et vous vensz ici affirmer qu’on devrait faire avec ceux quon a choisi dans des circonstances que tout le monde sait. Cher frère, analyste ou politicien, je ne sais pas, je voudrait vous dire que vous devez avoir honte de vos propos et enlever votre photo ici. Moi j’ai même honte à votre place. Quand vous allez hors du Cameroun, on vous demande des document legalisés par le gouvernement, et analyste que vous êtes dites moi qui va legaliser les.document de nos footballeurs quand ils sortent du pays si le presidents de leur federation n’est pas legitimé ? Coment la fecafoot và organiser les prochaines echeances alors que sur le.papier et selon la.constitution et notre loi, elle n’a pas.de.président ?
    Bidoung est ridicule pour notre pays aussi. C’est inconcevable tout simplement. Shame on us...

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2015 à 17:00, par raza En réponse à : Erick-Achille Nko’o, analyste politique : « La réaction du ministre Bidoung Mkpatt est salutaire »

    LA BOURDE DE MINI PAM PAM EST LOURDE DE CONSÉQUENCE.QUAND L’EXÉCUTIF COURT-CIRCUITE UNE DÉCISION JUDICIAIRE.IMAGINEZ QUE CETTE MANIE FASSE TACHE D’HUILE.....APRÈS AMA TUTU ;MINI PAM PAM.... NE CROYEZ VOUS PAS QUE CETTE DÉCISION SAPE LE TRAVAIL DE TOUS CEUX QUI ŒUVRENT POUR AMENER LES INVESTISSEURS AU PAYS ?ET LA RÉPUTATION DE CE PAYS ......LE MAL EST TOUJOURS JUSTIFIE....AU DÉTRIMENT DU PAYS. QUE FAISONS NOUS DE LA SÉPARATION ET DU RESPECT DES POUVOIRS ?AVONS NOUS DES POLITIQUES PATRIOTES ?ARRÊTONS DE FOULER AUX PIEDS LES VALEURS UNIVERSELLES ,EN PRÉTEXTANT L’ORGANISATION DES COUPES D’AFRIQUE.PEUT ON PARLER D’ÉMERGENCE QUAND UN COMMUNIQUE D’UN MINISTRE PEUT ANNULER UNE DÉCISION DE JUSTICE ?.......
    QUE DIEU AIT PITIÉ DE CEUX QUI SOUTIENNENT L’INJUSTIFIABLE CAR ILS NE SAVENT PAS CE QU’ILS FONT.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2015 à 03:15, par PAGKY En réponse à : Erick-Achille Nko’o, analyste politique : « La réaction du ministre Bidoung Mkpatt est salutaire »

    Bonjour chers frères.
    Il me semble clairement qu’au Cameroun, la médiocrité a définitivement pris le pas sur l’excellence. Qu’on justifie le fait que Tombi Aroko soit potentiellement le président légitime par le simple fait qu’il a salué le président de la république lors de la finale ne me semble pas très Intelligent. Et plus encore, quand un "analyste politique" demande que pour éviter le bruit ou alors l’exposition du Cameroun sur la scène internationale, il vaut mieux une élection contestée, je me demande où est l’erreur. Est ce que notre école instruit mal ses enfants, ou alors c’est l’auteur de ces phrases qui n’a rien compris au terme "état de droit".
    Quoi qu’il en soit, en lisant les inepties de certaines personnes avec de gros titres, on reconnait facilement ceux qui sont qu’en même rentrés en 6ième, même sans avoir le CEP (ou CEPE en fonction des générations).
    Tant qu’on y est monsieur Nko’o, pourquoi ne pas demander à votre "Big-Boss" d’Etoudi de libérer le siège sacré même s’il a été réélu ? Crois-tu que l’image du Cameroun peut être plus ternie que celle qu’il a laissée de notre prétendue démocratie ?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches