Crise postélectorale : Bell s’insurge contre le gouvernement

Camfoot

Selon l’ancien international, l’Assemblée générale de la Fécafoot, réunie le 05 août dernier n’a pas respecté la loi du Cameroun, et le gouvernement ne fait rien pour rétablir l’ordre. Une attitude qu’il dit ne pas comprendre. Déterminé à voir le récent processus électoral de la Fécafoot annuler par la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Cnosc, Joseph Antoine Bell s’insurge contre l’inertie du gouvernement qui devrait plutôt veiller à ce que la loi soit appliquée par tous. Son propos.

Le 7 novembre 2015
commentaires

« Ce que nous sommes en train de mener comme combat ici à la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique aurait dû être évité, si le ministère des Sports jouait son rôle. Or, le ministère des Sports n’ayant pas joué son rôle, c’était au gouvernement camerounais de jouer son rôle. Il n’est pas logique que des citoyens lambda comme nous soyons en train de défendre la loi camerounaise, parce que c’est de ça dont il est question.

Ceux qui aiment les raccourcis pensent simplement que des candidats veulent annuler les élections, mais notre propos juridique est que la loi du Cameroun n’a pas été respectée dans la constitution et la confection des Statuts de la Fécafoot. Et c’est ça le Cameroun, le vrai. Le ministère des Sports et le gouvernement camerounais doivent veiller au respect de la loi. Il est surprenant que nous ne soyons pas officiellement et publiquement soutenus par le gouvernement camerounais, quand nous défendons le respect de la loi.

Comment peut-on, au moment où nous voyons qu’ailleurs, des internationaux vont en prison ou sont gardés à vue parce qu’on estime que nul n’est au-dessus de loi, et que notre gouvernement se comporte comme si on pouvait autoriser à une Fédération sportive à enfreindre la loi. Ça mérite d’être dit. Nous ne sommes pas là pour nous-mêmes. Nous sommes là parce que ceux qui ont été chargés de faire les Statuts de la Fédération camerounaise de football ont violé la loi du Cameroun. Nos députés ne sont pas payés pour rien, ou alors il faut les renvoyer chez eux. Ils ne peuvent pas voter des lois que le chef de l’Etat promulgue, et qu’ensuite, ouvertement et publiquement, qu’on puisse enfreindre la loi sans aucune conséquence », a-t-il déclaré, au sortir de l’audience de ce vendredi, à la CCA à Yaoundé.

Propos recueillis par Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 9 novembre 2015 à 12:51, par NAMELESS En réponse à : Crise postélectorale : Bell s’insurge contre le gouvernement

    DE QUOI PARLEZ VOUS VOUS TOUS ? IL S’AGIT DU RESPECT DE LA LOI DU CAMEROUN ET DES "LOIS" DU SPORT (TAS). NE RESPECTEZ PAS VOTRE LOI SI VOUS VOULEZ MAIS GRÂCE A ABDOURAMAN ET N’EN DÉPLAISE AU MINSEP, AU PROF. DU 1/3 MONDE, A ROKOKO, A MEMONG (FAUT IL MÊME CITER CELUI CI ?) ET TOUS LES AUTRES AIGRIS LE DU TAS SERA DIT.
    VIVE ABDOURAMAN.
    VIVE LE TAS.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 23:18, par Jeannot En réponse à : Crise postélectorale : Bell s’insurge contre le gouvernement

    @Appolyn Shamphort,

    C’est ce genre de comportement qui rend ce pays ce qu’il est. On parle ici de respect de loi et non de tricherie.

    @david thadus

    Ne pas confondre constitution et loi.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 13:14, par Appolyn Shamphort En réponse à : Crise postélectorale : Bell s’insurge contre le gouvernement

    bell devrait se positionner d’abord comme membre d’un club d’élite (union de douala par exemple) pour aspirer à diriger la fecafoot

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre 2015 à 11:58, par Tedh En réponse à : Crise postélectorale : Bell s’insurge contre le gouvernement

    Comme s’il découvrait un Cameroun qu’il connait depuis son tout jeune age.
    Mon cher BELL, rien n’a changé dans ce pays et tu le sais.
    Tu n’as cessé de jouer au chat et à la souris avec Mr BIYA, mais il connait qui tu es.
    Et comme lui, tu sais très bien que vous vibrez en déphasage.
    Je suis outré de constater cet état des faits, mais que puis-je contre le monde ? ...Un peu comme toi d’ailleurs.
    Seul le temps nous sortira de cette situation...
    Que Le Tout-Puissant nous benisse

    Répondre à ce message

  • Le 7 novembre 2015 à 10:23, par david thadus En réponse à : Crise postélectorale : Bell s’insurge contre le gouvernement

    grand frère bell,
    la grande loi du cameroun dit déclarer les biens, mais le PR de ton RDPC qui la promulgue n’a jamais mis en pratique, conséquence tous tes amis du RDPC sont dans les prisons du pays.
    la grande loi du cameroun dit Cour constitutionnelle pour justice équitable, mais le PR de ton RDPC n’a jamais appliqué, conséquence les policiers vont lal loi plus que la justice elle même
    les exemples peuvent pleuvoir comme l’eau de la pluie, et tu vois bien que ton PR du parti, est celui qui viole le plus la loi.
    La fécafoot mérite que les lois soient respectées, mais si les plus vitales mm sont foulées au pied par ceux qui doivent les défendre, alors je vois mal le peuple s’inquiéter pour celles de la fecafoot

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Répondre à cet article

La Chronique de Léon
Les Depêches